Une histoire qui remonte à plusieurs années

Les villes de Châteauguay et de Beauharnois souhaitaient offrir un complexe sportif et récréatif aux citoyens. L’objectif était de construire un édifice multi-plateaux ayant pour vocation principale la pratique du soccer en salle. Le complexe offre aussi un gymnase d’une superficie de 12 terrains de badminton, plusieurs salles polyvalentes pour la tenue de cours, d’ateliers, de réunions et de colloques.

Le Sportplex des municipalités de Châteauguay et de Beauharnois était un projet initialement attendu en 2007 qui n’a malheureusement pas abouti à ce moment dû à l’avortement des travaux par le constructeur privé à son origine. Les municipalités ont par la suite décidé de créer une régie intermunicipale pour mieux répondre aux besoins des citoyens en matière d’infrastructures sportives et récréatives, un besoin maintes fois évoqué par la communauté.

Le projet : un complexe sportif de haute performance énergétique

Réaliser un complexe sportif à haute performance énergétique selon une formule de conception-construction forfaitaire était l’objectif des municipalités. C’est par le Consortium Lambda – Lainco que le mandat a pu enfin être entamé.

Le défi principal consistait à orchestrer une stratégie nécessitant une conception, une fabrication et un assemblage accélérés afin de respecter des délais de construction serrés. Le trio Lambda, Lainco et la firme Architecte Duquette avaient déjà eu le plaisir de travailler ensemble sur plusieurs projets de centres sportifs. Leur synergie, bénéfique et considérable, a permis d’accélérer le processus de conception. Le concept de toiture métallique HIGHRIDGE SYSTEMSTM a été utilisé pour ce projet afin de mettre en valeur un dégagement inégalé, d’améliorer l’expérience utilisateur et de faciliter l’intégration des éléments mécaniques.

La régie municipale a étudié les avantages et les inconvénients des autres centres de soccer pour s’en inspirer et produire un devis de performance visant à offrir un centre de soccer qui reflète parfaitement les souhaits et besoins de leurs citoyens. L’équipe ajuste alors rapidement le concept original afin de bien répondre à la demande avec une adaptation aux nombreux changements qui seront nécessaires dans le futur.

La réalisation : un chantier avec beaucoup de défis et d’obstacles menés avec brio

La régie municipale a choisi de construire sur le même terrain que le projet privé de 2007, ce qui a impliqué de démolir avec regrets les fondations qui n’étaient pas récupérables. De nouvelles fondations sont alors construites pour recevoir l’imposante structure du bâtiment. En seulement trois mois, une quinzaine d’hommes érigent l’imposante charpente du bâtiment de 230 pieds (71 m) de large sur 525 pieds (160 m) de long. Pour accélérer le processus, la partie principale du Sportplex est d’abord construite, suivie par la section des bureaux, vestiaires et locaux administratifs, ce qui a permis aux travaux de finition de se faire en parallèle et assurer le respect de l’échéancier.

L’ajout d’un nouvel ascenseur pendant la réalisation des travaux est l’un des plus grands défis auxquels le consortium a été confronté. L’installation de supports temporaires a été nécessaire pour solidifier la structure du plancher afin de permettre d’avancer les travaux de construction durant l’intégration de cette nouvelle demande de la ville. Les fondations et la structure de cet ascenseur sont complétées seulement lorsque tous les détails sont coordonnés et acceptés par le client.

La régie demande également, en cours de réalisation, la possibilité d’ajouter une piste de jogging suspendue à la structure du toit, de 3 corridors de large et de 1090 pieds (332 m) de long au périmètre du terrain de soccer. L’analyse de faisabilité et l’évaluation budgétaire sont faites rapidement pour arriver à l’approbation du client. L’accord est donné rapidement et les modifications architecturales et structurales requises sont effectuées afin de permettre d’ajouter cet élément dans le futur. La piste a d’ailleurs été ajoutée sans inconvénient dans une deuxième phase à la suite de la livraison du centre sportif.

Une expérience mémorable : un souvenir professionnel qui réitère les forces de Lainco

Preuve d’agilité, l’équipe a accepté d’inclure plusieurs modifications du client en cours de réalisation sans affecter l’échéancier des travaux de construction. Ce mandat est un autre exemple concret démontrant qu’une bonne conception d’un bâtiment, respectant la vision du client, a un effet positif sur les citoyens.

Lors d’un salon d’exposition pour les municipalités, des membres de l’équipe de Lainco ont croisé M. Alain Gravel, directeur général de la ville de Beauharnois qui, à l’époque, était responsable du projet du Sportplex pour la régie. Ce dernier faisait la promotion de leur centre sportif et il était fier du résultat en vantant le concept de toiture métallique HIGHRIDGE SYSTEMSTM.